mercredi 8 février 2012

"Fatigue et énergie".

Je prie mes lecteurs d'excuser ce qui me paraît être une sorte de fouillis, mais il y a des moments où il me semble important de ne pas laisser passer le temps.. Alors pardonnez moi si ce billet reste un peu flou.

Cognassier en fleurs au 30 Janvier.
Pulsion de vie

Certains qui suivent ce blog savent que je suis une adepte des massages shiatsu qui doivent donner de l'énergie. Or jusqu'à la séance d'hier je n'ai jamais ressenti d'énergie mais des sensations qui me permettaient de donner du sens et de m'étayer (ce qui est une manière de se sentir mieux). Par ailleurs j'ai toujours fait confiance à ma thérapeute qui parle de certains organes(foie, rein estomac) qui fonctionnent mal et qui doivent être en quelque sorte réactivés par les pressions sur les différents méridiens.

Je pense que cette dernière séance a fait une sorte de lien avec une séance datant de l'an passé et au cours de laquelle, au moyen d'un cristal de grande taille à l'intérieur duquel passe une spire de cuivre, j'ai reçu une sorte de purification cellulaire, du moins c'est comme cela que moi je dirais les choses. . Par exemple, j'ai des alliages au mercure  (métaux lourds) qui peuvent avoir un effet d'encrassement des cellules et du coup les empêcher de fonctionner correctement, et normalement cela a été stoppé et les cellules reprogrammées peuvent fonctionner comme s'il n'y avait pas eu cela.

 Dire que j'ai compris le processus serait faux, mais durant cette séance, il y a une sorte de régression qui s'est produite, la perte d'une membrane qui ne servait plus à rien et le droit d'être heureuse (ce qui à mon âge est quand même une bonne chose). Mais je suis restée très perplexe peut être jusqu'à la semaine dernière.

Je dois dire aussi pour reprendre d'anciens billets qu'en plus de la fatigue physique je viens de me rendre compte que le mot fatigue est pour moi une espèce de mot valise et que bien souvent il est là pour masquer quelque chose. Quand la petite phrase "je suis fatiguée" vient en moi c'est que bien souvent je n'ai pas du tout envie d'être là où je suis, et que donc cette phrase est là pour en masquer une autre qui serait: marre d'être là, pas envie d'être là ou de faire telle ou telle chose, ce qui veut dire que c'est un bon moyen de masquer la colère. Il est plus facile de dire à ses enfants "vous me fatiguez" plutôt que"allez au diable". Simplement se rendre compte de cela, permet de remettre les choses à leur place et pouvoir sentir la colère est beaucoup mieux que de crouler sous un sentiment dépressif. Et cela permet de différencier ce qui de la fatigue physique (y compris celle liée à la lecture, parce que lire trop longtemps me fatigue) et la fatigue psychique (recevoir quelqu'un en thérapie) de cette fausse fatigue.

Cette parenthèse étant refermée, mais je pense que le fait d'avoir pu prendre de la distance par rapport à ce sentiment, a certainement joué dans cette séance car pour la première fois en effet, j'ai senti une espèce de regain de force en moi. Je veux dire que je me sentais bien, pas fatiguée, avec de l'énergie à revendre (ce qui m'a certainement permis de ne pas m'affoler le lendemain, quand j'ai vu que mon aspirateur n'aimait pas du tout avaler des tisons qui couvaient soue la cendre et se mettre à fumer comme un malade).


Or cette énergie là, je ne sais comment la définir. Pour moi, il y a toujours eu une énergie venant du dehors, une énergie que je trouve dans la respiration et qui est autre que l'air que je respire, une énergie qui d'une certaine manière est souffle de Dieu et qui vient en moi si je le demande. Durant la séance, je me suis dit que si cette énergie externe fusionne avec l'énergie que je sens en moi, (mais qui est autre chose que la présence de Dieu) alors ce sera peut être une sorte d'éveil ou une fécondation, comme si le divin allait en quelque sorte faire alliance avec cette énergie humaine (vitale pourrait on dire) pour en faire autre chose.

Car cette énergie, je ne sais comment la définir, mais elle serait organique. Le massage permettant à une énergie (pulsion de vie) de circuler alors que les canaux étaient trop resserrés pour qu'elle passe. Cette énergie permet d'agir, de faire des choses, de se sentir capable, mais elle n'est pas "l'être". Elle permet de se sentir exister par l'action, mais pour moi on peut ne plus être capable d'agir, de réaliser (cela c'est ce qui se passe petit à petit dans le vieillissement) mais d'être existant quand même.

Je crois qu'il est important pour moi d'avoir fait cette expérience. Il y a un tonus de vie, qui est là, et qui ne demande qu'à s'exprimer. Ce qui est important c'est de savoir que toute seule je ne suis pas capable d'y arriver et que j'ai besoin de la compétence d'un (une) autre. Mais c'est aussi de savoir que malgré tout ce tonus (pulsion de vie pulsion de mort dirait papa Freud) va diminuer plus ou moins. Que je peux l'entretenir, que comme le feu sous la cendre il peut se ranimer, mais qu'un jour il s'éteindra.

Je ne sais pas si l'énergie de Dieu, celle qui permet de s'ouvrir (comme une fleur) et à Lui et aux autres, peut ou non féconder cette énergie intrinsèque. Je pense qui oui, et que c'est cela qui permet de se sentir vivant (peut-on dire guéri) même si la vie (vitalité) diminue.

En tous les cas, ce fut une séance importante pour moi.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Ton billet me parle beaucoup.
je déteste passer beaucoup de temps dans mon fauteuil avec mon ordinateur!!! et pourtant je le fais parce que j'ai du plaisir à être bien installée devant ma cheminée. Mais après coup, je regrette de ne pas avoir eu l'énergie ou la volonté pour faire autre chose.
J'aimerais que les séances de shiatsu soient aussi spectaculaires que la tienne, pour le moment pas grand chose si ce n'est un renforcement des douleurs.
bonne journée
m cl