dimanche 17 février 2008

Une certaine tristesse


Je passe d'excellentes vacances en Savoie, la neige est comme je l'aime et malgré une ou deux chutes (la deuxième liée à un skieur trop rapide qui m'est passé sous le nez et m'a fait perdre l'équilibre) le ski est redevenu un plaisir. Nous skions peu de temps et dès que mes poignets se manifestent, je sais qu'il est temps de rebrousser chemin. Tout en skiant, je me parle avec beaucoup de gentillesse; je me dis "là tu tournes, maintenant tu ralentis, ou encore là c'est bien" mais je suis ravie de pouvoir descendre une piste sans m'arrêter, parfois même de doubler un autre skieur. 

Le temps est superbe. Et prendre son café sur le balcon est bien agréable.



Jeudi j'ai appris le décès du mari d'une de mes amies: cancer du poumon chez un monsieur âgé beaucoup plus âgé que moi. Je m'étais imaginé ou du moins j'avais voulu croire que compte tenu de son âge l'évolution serait lente. Il n'en a rien été. Ce cancer a été découvert peu avant Noël et l'a donc emporté en moins de 3 mois. 

Je sais que sa fin n'a pas été douloureuse, mais je me sens concernée maintenant par cette maladie aux multiples visages, aux multiples aspects, qui demeure une tueuse. Je veux dire que même si je me considère comme en rémission de mon propre cancer, je demeure solidaire de toutes les personnes qui sont atteintes par cette maladie, qui se battent contre elle et qui trop souvent finissent par en mourir.
  

2 commentaires:

CATHERINETTE a dit…

La lune
Ne peut éclairer la dune
Comme elle a éclairé
Notre amitié
Sur ce chemin
Rempli de liens
De rires
À n'en plus finir
Un ange a ficelé
Notre amitié
Pour l'éternité! ♥
CATHERINETTE DES ESSENTIELLES
http://deessegaia.skyrock.com
viens voir mon nouveau blog !
bisous
je n'ai jamais de tes nouvelles ?
pourquoi ?

Giboulee, a dit…

merci catherinette...

je ne réponds pas sur ton blog, parce que je n'ai pas envie de créer quelque chose sur skyrock...

J'espère que les vacances à la neige t'ont fait du bien, que la maladie se laisse un peu oublier (mais de mon côté, tous les jours je pense à elle).

Je te souhaite plein de vie avec le printemps qui montre son nez.

Bisous.

une autre catherinette