mardi 19 juin 2012

5 ans.

Normalement j'aurais dû écrire vers le 23 Mai, qui est la date de l'exérèse du nodule, mais le temps a passé et j'avais la tête un peu prise par l'intervention sur l'oeil droit (pose d'un cristallin).

Et avec cette intervention qui m'a donné comme un regard neuf sur mon environnement et qui m'a fait réfléchir au travail (même spirituel) qu'il faut faire chaque jour pour que les pores ne s'obstruent pas par la pollution et la saleté ambiante, m'a poussé  à regarder autrement mon petit monde mais aussi mon monde intérieur.

La prise en charge Sécurité Sociale pour les examens liés au cancer a été renouvelée pour 5 ans. J'aurais 77 ans... L'âge auquel on arrête de lire Tintin.

Je sais que pour les statistiques, je rentre dans le pourcentage des personnes guéries du cancer du sein. Oui si guérie veut dire qu'il n'y a plus de cellules cancéreuses (ce qui ne veut pas dire qu'il ne s'en refera pas). Oui si guérie veut dire vie normale, où cette maladie n'a plus sa place.

Mais même guérie cette maladie (mais faut il l'appeler comme cela) reste présente. Elle reste présente dans mon psychisme. Elle reste présente dans mon miroir (décoloration quasi totale du mamelon et point de marquage de la radiothérapie). Elle reste présente par quelques bouffées de chaleur. Elle demeure car même si je peux me coucher sur mon sein sans que cela soit vraiment douloureux, il n'est pas comme l'autre et il y a toute une zone qui reste sensible à la moindre pression. Les traces sont là, et elles ne s'effacent pas d'un simple coup de chiffon ou avec un anti dégraissant..

J'ai lu un mémoire de master consacré à l'Art Thérapie (danse) dans le traitement du cancer du sein; il était demandé de qualifier ce sein (opéré, remanié, considéré comme mutilé) présent ou absent par les personnes et je me suis rendue compte que pour moi, ce sein, même s'il est vivant par ce qu'il ressent, il est quand même mort et je me dis que ce n'est pas rien. Il a été comme stérilisé par la radiothérapie et de ce fait il est à moi sans être à moi.

Une femme stérilisée ne peut plus avoir d'enfant. Elle ne peut plus se reproduire. Et finalement au fond de moi cette stérilisation qui a modifié profondément la structure interne de mon sein, elle a fait une espèce d'arrêt. C'est certainement stupide, mais parfois la fantasmatique l'est, mais c'est comme si ce sein ne pourra plus jamais donner de lait (même si dans la réalité n'en n'a pas été capable). Il y a quelque chose qui est mort et qui n'est pas du fait de l'âge, mais c'est mort et il ne peut plus être revitalisé.

Le cancer oui j'en suis guérie, mais il a fait des choses en moi, des bonnes, des moins bonnes; Il m'a fragilisée (je pense que si les opérations  me stressent -pour employer un mot à la mode- autant, si j'ai autant de mal à supporter d'être dans une salle semi obscure d'échographie, ce n'est pas pour rien), mais certainement aussi humanisée car il m'a fait entrer (et aussi sortir) de ce monde de la maladie. Ceci a agrandi mon coeur, et finalement n'est ce pas cela le plus important? Pour moi l'humain est celui qui a un coeur qui n'en finit jamais de s'ouvrir sur un grand nombre de dimensions. Et plus les dimensions sont nombreuses et plus l'homme devient un Homme, un humain crée pour être en relation, pour transmettre et pour prendre soin de lui et des autres. Et que cela en prime lui permette de découvrir le Tout Autre, j'en suis convaincue.

Pour clore les 5 ans, il me reste tous les examens à faire en septembre, ainsi qu'une consultation avec l'oncologue qui me suit depuis le début de cette atteinte. .Normalement le relai sera pris par la gynécologue qui me reçoit ici, mais qui vivra verra.

Pour moi,vivre c'est vivre un jour après l'autre, avec certes des projets, mais en sachant qu'ils ne verront peut être pas le jour. Car c'est peut être cela ma leçon du cancer: chaque jour est un jour donné. A moi d'essayer de le remplir et de remercier parce que le souffle de la vie qui est en moi pour ce jour là, fait de moi une vivante.

4 commentaires:

Paola a dit…

Je termine de lire votre billet les larmes aux yeux.Je comprends tout à fait ce que vous dites. J'ai eu un cancer du sein à 33 ans, j'en ai 36 aujourd'hui. J'espère avoir ce même espoir que vous...et puis cette lucidité, cette clarté sur la vie.
Très chaleureusement.

Giboulee, a dit…

Paola, vous ne savez combien votre commentaire me touche, car j'ai l'impression que ce blog n'est lu que par ces "spammeurs" et maintenant cela vient de russie, d'Allemagne ou d'Italie.

Enfin un commentaire d'une "petite soeur" si je puis dire.

Je me permets de vous embrasser.

Coumarine a dit…

à moi aussi Chère Giboulée ce billet me touche énormément
Je termine d'écrire l'histoire de ma maladie (qui n'est pas un cancer, mais à rémission quand même)
Et bien au delà des faits que je raconte, il y a les interrogations existentielles
La maladie est un chemin douloureux et pourtant vivifiant... comment dire?
vivifiant car elle me conduit vers plus de vie
C'est étrange quand même quand on y pense: une amie à moi a écrit en même temps son parcours (cancer du sein aussi) et ses mots me touchent énormément
Je t'embrasse

Anonyme a dit…

Chère Giboulée, moi avant les yeux en 2008 j'ai eu un cancer "in situ" pas de radiothérapie ni de chemio mais j' ai perdu mon sein, premier operation tout enlevé et mis en place d' une prothèse, consultation en hopital chaque semaine pour des mois et apres un ans autre operation pour la mise en place de la prothèse, j' ai renoncé à la troisième operation pour faire le mamelon. Je sais que entre max 15 ans on doit la changer e comme j' ai eu 8 intervention dans toute ma vie, je n' ai pas envie d' aller à l' hopital sauf s' il y a besoin sourtout apres avoir vu mon sein à la fin,tous les medicins disent que est parfait, mais pour moi c'est un faux sein.
J' ai commençèe a te suivre sans rien écrire, mais certaines choses que tu écrive je les comprend tres bien, on change, il y a des choses qui sont fermée en moi, je les garde et je n' arrive pas à les dire.Moi je fai des projects mais c' est vrai que c'est aujourd'hui qui compte.
Je t'embrasse
FioreS.