vendredi 30 décembre 2011

Boule de graisse fin


Comme prévu l'intervention a eu lieu mercredi dernier. La seule ombre a été l'attente... C'était prévu pour 13h, ce fut à 14h45. Heureusement je n'étais pas seule. Mais le simple fait d'être dans ce boxe réveille en moi des peurs de l'enfance: et si on m'oubliait...

Personnel gentil. Découverte des culottes en tissu non tissé. Le reste, blouse, charlotte chaussons je connaissais.

Le chirurgien m'avait prévenue que la piqûre serait un peu douloureuse, ce fut le cas, mais très bref. Ensuite plus rien, mais je sentais des gestes (mais sans paroles, il est difficile de savoir ce qui se passe). Impression quand même de gestes d'arrachement, mais c'est juste une impression. Ce serait tellement plus simple s'il y avait des mots, j'ouvre, je décolle le lipome, je recouds... Je sais que je peux toujours rêver.

L'infirmière du bloc (très sympathique cette petite dame qui fait ce métier depuis 1974) m'a montré le lipome et là je dois dire que ça a été une bonne surprise. Je m'attendais à une espèce d'amas de graisse jaunâtre, comme de la graisse de canard, mais ce n'était pas du tout ça; Certes c'est un peu jaune, mais avec le sang cela fait plutôt rose et j'ai eu l'impression de voir un beau poisson en train de flotter dans le bocal. Ce n'est pas du tout une boule, mais une forme ovoïde, assez symétrique, donc d'une certaine manière je ne suis pas trop mécontente d'avoir fabriqué ce truc là (dont je me serais quand même bien passée). Bref une bonne surprise. Retour ensuite à la maison et là...

Là une fatigue énorme qui m'est tombée dessus. Cela m'a étonnée car je ne m'y attendais pas du tout. Choc opératoire? Peut-être. Après tout il a quand même fallu ouvrir pour chercher "le poisson" et je dois dire le fait d'avoir cette bosse dans le dos (cet oeuf si on peut dire) , m'a fait penser à la phrase "faire un bébé dans le dos" et là vu la forme c'est un peu comme une césarienne: quelque chose est sorti de moi. Ce que ce quelque chose représente cela je ne le sais pas. J'ai toujours pensé que je ne "portais pas" les personnes que je reçois sur mon dos, peut être que je me trompe. Peut-être y a t il quelque chose à reprendre dans ma manière d'être. A suivre.

Donner un sens à ce lipome n'est pas aisé. Peut être n'en a t il aucun, mais je pense que le lieu où se met cet amas n'est pas neutre et que ça finira bien par prendre sens pour moi.

Quant à la douleur, elle s'est manifestée vers minuit. Je pense qu'il a dû mettre une bonne dose de xylocaïne pour que l'insensibilisation dure aussi longtemps. Elle perdure encore aujourd'hui, mais c'est très supportable. Et je prends ce qu'il faut.

Pour la fatigue, c'est mieux aussi. Simplement il y a une partie de moi qui accepte mal cette réaction somatique à une intervention que je désirais et qui est quand même extrêmement brève.

Il me faut juste espérer que cette "fabrication" de cellules des graisse en restera là, du moins pour un bon bout de temps.




2 commentaires:

Anonyme a dit…

Bon, c'est fait!!! Tu m'as fait rire avec "te faire un bébé dans le dos" !
Pour ma part cela m'a fait penser aux grossesses nerveuses, cette forme!
Eh tu as attendu moins longtemps que moi la dernière fois!
Repose toi, prends bien soin de toi.
Je t'embrasse
Mcl

Anonyme a dit…

Il y avait très longtemps que je n'étais pas revenue sur ton blog... et là oh surprise... j'apprends que tu as de nouveau quelques soucis. Mais j'ai aussi été rassurée en te lisant! Et maintenant comment vas-tu? ça cicatrise bien? Tu n'as plus mal? Mille pensées affectueuses et bisous.
Suzanne