lundi 2 février 2009

Troisième année.


Oui, j'entre dans la troisième année. Il y a deux ans, le nodule était là, mais je ne le savais pas. Aujourd'hui, il n'est plus là, mais je vis quand même avec sa présence "fantôme".

Je veux dire que j'aimerai tellement pouvoir me coucher sans sentir cette différence entre les deux seins, oublier qu'il y a eu une opération, qu'il y a eu une irradiation, mais les sensations ne le permettent pas.

Elles ne sont pas douloureuses, mais elles sont là. Cela pourrait se dire en terme de ressenti de pincement, de tiraillement de lourdeur, de petites douleurs quand je me couche sur le côté gauche. Cela ne dure pas très longtemps, mais ma droite et ma gauche sont deux parties distinctes.

Maintenant comme cela a quand même beaucoup diminué du moins en ce qui concerne la douleur, alors il y a une partie de moi qui espère qu'un jour ça sera complètement derrière.

Aucun commentaire: