mardi 5 août 2008

" Cancer et rapport au temps"

Je ne pensais pas que le cancer avait introduit dans ma vie un tel rapport avec la mort...

Hier soir nous étions au concert de clôture de l'académie festival des Arcs, et le directeur artistique a terminé son discours en disant: à l'an prochain le 19 juillet 2009, autour d'un festival consacré en partie à Brahms.

J'aime Brahms et les quatuors, mais ma première réaction a été de me dire, où serais-je le 19 juillet 2009? Ma réponse: je n'en sais rien. 

Certes j'espère être aux Arcs, mais je suis incapable de faire maintenant des projets à aussi long terme. 

Je peux me réjouir de ce programme, mais je ne suis pas maître du temps et n'importe quoi peut arriver et bloquer ce projet. 

Or je pense que ce changement est très lié à la pathologie du cancer. 

Je veux dire que cette maladie est une maladie qui tue et que les statistiques de "rémission" à un, deux ou cinq ans, montrent bien qu'il s'agit d'une lutte contre la mort. 

Que le cancer que j'ai eu, soit un cancer pour lequel le taux de rémission à 5 ans est de l'ordre de 95%, montre qu'en soi ce n'est pas ce cancer là qui se mettra à métastaser. Mais il est certain que mon rapport à la vie et à la mort a été modifié d'autant que malgré tout mon sein ne se laisse pas oublier, même s'il est moins gênant qu'avant la prise de l'antidépresseur.(1).

Chaque jour, avec parfois son lot de fatigue, de douleur qui me réveille dans la jambe gauche, (douleur que je pense un peu majorée par la prise du tamoxifène qui n'est pas génial pour la circulation), mais aussi de joie, joie d'être avec celui que j'aime, d'être avec ceux que j'aime, joie d'être dans ce pays magnifique, est un jour privilégié, un jour unique, comme chaque fleur de ce parc naturel de la vanoise est unique.  

Les fleurs oranges à plusieurs têtes ne sont pas des crépides orangées mais peut-être des séneçons tétard ou des épervières orangées. Si quelqu'un a une idée, elle sera la bien venue. Quant aux fleurs blanches cotonneuses je ne connais pas leur nom.. Bien entendu la petite fleur bleue est une gentiane. Il y en a énormément cette année.

(1) Je prends du cymbalta 60 mg depuis maintenant 6 semaines, pas d'effets secondaires et j'en suis très contente.

1 commentaire:

Philou a dit…

Coucou,

Le nom de la plante blanche cotonneuse que tu cherches est la linegrette. J’en ai vu beaucoup cette année à 2400m dans des endroits marécageux.

Concernant le 19 juillet 2009, je me pose la même question, même si je ne fais pas partie des gens que les scientifiques classent en pourcentage de «rémission» (ce mot devrait être banni pour toujours - il y en a un bien plus sympa: guérison.

Depuis ma plus tendre jeunesse j’utilise une phrase qui me rassure : ce sont que ceux qui restent qui pleurent. Par contre, je rêve d’une cérémonie pompeuse. Pour commencer le Requiem de Mozart. Ensuite celui d’Hector Berlioz Op. 5 (vu qu’il dure env. 1h20, j’espère que les Pompes Funèbres, qui organiseront la cérémonie, prévoient un entracte avec petits-fours, sandwichs et boissons). Pour terminer et mettre les points sur les i, ce sera le fabuleux Requiem de Verdi (je ne désire pas de webcam dans mon dernier lieu pour voir comme je me trémousse à l’audition de cette œuvre).

Donc, tu vois que tout est relatif si la science peut apaiser les souffrances

Gros bisous