jeudi 4 octobre 2007

Effets indésirables.

Si on réfléchit un peu, en général quand on prend un médicament on s'attend à ce qu'il vous guérisse et non pas qu'il vous fasse du mal. Mais quand un médicament est efficace, il y a une rançon, un prix à payer: à savoir les effets indésirables, ceux qui souvent vous compliquent bien la vie au quotidien.Je ne sais pas si "rien ne se perd, rien ne se crée", mais l'efficacité d'un médicament a bien souvent un coût!

Les rayons ont eu pour moi beaucoup d'effets indésirables. Même si je reprends jours après jours une vie "normale", la fatigue insidieuse, sournoise reste prête à resurgir n'importe quand et n'importe où. Sa signature reste toujours cet état nauséeux, certes en arrière plan, mais bien présent. La différence c'est que après un temps de repos -car quand le corps parle, je l'écoute- je peux faire ce que j'avais prévu de faire et y trouver du plaisir.

L'hormonothérapie a elle aussi des effets indésirables. Comme certains touchent à mon intimité sexuelle, je me rend compte qu'il est difficile d'en parler.

Je vais simplement noter les effets indésirables du tamoxifène et noter ce qu'il en est pour moi, sans me répandre outre mesure.

Je prends ce médicament depuis 10 jours ce qui est peu. Souvent les effets négatifs diminuent avec le temps. Je peux supposer qu'au début du traitement, il y a certainement une restimulation brutale du système hormonal donc de l'hypophyse, qui provoque des effets qui se dissiperont ou diminueront avec le temps. J'espère que ma gynécologue pourra me donner des explications.

Je ne retiens que les troubles qui sont repérables pour moi et non ceux pour lesquels des analyses de sang ou des examens radiologiques ou médicaux seront nécessaires.

- Troubles visuels..............non
- Bouffées de chaleur. ...... oui, surtout le soir.
Accélération cardiaque, transpiration, chaleur. La durée est relativement courte: moins de 5 minutes. En général il y en a 3 ou 4 ce que je trouve bien suffisant.
- Démangeaisons au niveau de la vulve....... non
- Nausées qui cèdent en fractionnant les prises....... non.
- Pertes gynécologiques peu importantes... oui. L'oncologue m'en avait parlé en parlant de lubrification vaginale. Je dois dire que c'est assez surprenant et en ce qui me concerne pas très agréable parce que relativement important. Heureusement que les protèges slips sont bien au point!
- Maux de tête.......non
- Douleurs au niveau des seins...... non.

Je sais qu'il y a un risque non négligeable de prise de poids (puisque là encore mon oncologue a parlé d'une espèce de réactivation des effets pervers de la ménopause), mais j'essaye d'être très attentive, en particulier en ce qui concerne le sucre. Le poids étant un de mes ennemis, je suis prête à me battre pour ne pas le laisser me vaincre.

Il me semble aussi que mes intestins fonctionnent de manière très curieuse. Il faut que j'apprenne à les connaître, mais ce fonctionnement qui est proche de la rétention pour le moment me pose question.

Je pense m'être suffisamment étendue sur mon "petit moi" pour aujourd'hui, mais comme je sais que beaucoup de choses s'effacent quand on ne les subit plus, j'ai pris le parti de noter au fur et à mesure.

Aucun commentaire: