mardi 25 septembre 2007

Une journée particulière: 24 septembre 2007

Ce 24 septembre, j'avais rendez vous en fin d'après-midi avec l'oncologue qui me suivra pour les 5 années à venir. Car maintenant c'est parti pour 5 ans.

Je dois dire que je redoutais un peu cette rencontre. J'avais téléphoné à sa secrétaire le matin pour savoir si le compte rendu de la radiothérapie était arrivé de manière à demander une photocopie pour moi. Et je savais donc qu'il était arrivé.

Ce que je redoutais c'était le morcellement du corps lié à ce traitement par hormonothérapie. Je veux dire que du fait de ce traitement, il faut faire un suivi gynécologique, un suivi oncologique, et je craignais qu'il y ait en plus un traitement rhumatologique, puisque malheureusement j'ai de l'ostéoporose.

Je dois cependant dire que cette journée du 24 a été la première où j'ai pu travailler normalement dans le jardin et y prendre du plaisir. Certes il y avait des choses à faire: ramassage de feuilles, mauvaises herbes, se débarrasser d'un genêt moribond, mais cela faisait des semaines que je ne mettais pas le nez dehors, pour ne pas voir.

L'automne est là, relativement précoce et il y a des choses que je peux faire à nouveau sans compter totalement sur le jardinier. Bien entendu mon corps rouspète, mais c'est une douleur normale. Il y a me semble-t-il un travail à faire pour remettre de l'huile dans les rouages.



Se retrouver au moins une fois sans cette fatigue que j'ai appris à connaître, quelle joie. Je n'ose crier victoire, parce que je sais que les réactions que certains effets secondaires de l'hormonothérapie,et l'action dans le temps des rayons, peuvent permettre à cette fatigue de prendre encore beaucoup de place.

Pour en revenir à ce traitement, compte tenu de l'ostéoporose, je vais prendre une molécule qui s'appelle tamoxifène, 20mg pendant les 5 années à venir.

Je ne peux pas prendre les anti-hormonaux nouvelle génération qui eux favorisent la décalcification. Ils sont inhibiteurs de l'aromatase (secrétée par les surrénales), ce qui entraîne le diminution de la synthèse des oestrogènes.

Les cellules qui se cancérisent dans la glande mammaire sont des récepteurs hormonaux. Le but de cette thérapie qui scientifiquement me plaît bien est de bloquer ces récepteurs et c'est donc valable pour les deux seins.

Comme je n'ai pas de problèmes de diabète et que je fume pas, les effets négatifs en particulier sur la formation de thromboses profondes devraient être peu importants voir nuls.

Par contre, cette molécule favorise, mais semble-t-il chez 1% de femmes prenant ce médicament, la possibilité d'anomalies endométriques (paroi utérine). Je cite les effets notés par le fabricant: atrophies pseudo-hyperplasiques, hypertrophies, polypes, cancer. De ce fait une surveillance gynécologique avec échographie pelvienne est indispensable. Par ailleurs sont citées aussi les bouffées de chaleur, et la reprise des inconvénients de la ménopause. Le positif pour moi est une action contre la décalcification.

J'ai rendez-vous dans trois mois avec mon oncologue, mais comme ce serait juste au moment de Noël, je vais fixer cela avant le 15, date de notre départ à la montagne. Il y a outre le rendez vous avec ma gynécologue, des examens de sang, en particulier pour les marqueurs; des radios: poumons et seins; des échographies. Bref de quoi analyser la "bête" que suis sous un certain nombre de coutures..

Par rapport à mon ressenti de cette consultation, il y a l'impression d'avoir quand même à quémander les informations autres que les informations standard délivrées par le praticien. J'avais préparé un petit aide mémoire le matin et je pense que c'était une bonne chose car on perd vite les pédales au cours de ce genre de consultation qui n'est pas une consultation de routine pour le patient.

J'ai quand même eu l'impression d'être "une glande mammaire", qu'on palpe pour être certain que tout est en ordre. Il m'a semblé que le médecin était surpris par le bon état de ma peau 3 semaines après la fin des rayons.Peut-être que la visualisation et le massage énergétique y sont pour beaucoup.

La longue marche pour 5 ans est commencée. Dans 5 ans, je me promets bien de boire le champagne.

Mais ce blog est loin d'être clos.

Aucun commentaire: