dimanche 5 août 2007

Troisième week-end

Autant le week-end précédent a été difficile (fatigue et douleur) autant celui-ci a été presque normal.

Je dis "presque" parce que la fatigue est là et que je n'ai pas vraiment de goût (ce que je disais dans le précédent billet) à faire des choses. Je les fais, mais il y a peu de plaisir à faire.

Mais je ne peux faire abstraction du cadeau qui m'a été fait vendredi. J'ai rencontré quelqu'un qui est un "passeur de feu". Et depuis que je l'ai rencontré quelque chose a changé, quelque chose s'est délié, quelque chose est parti. Je ne dis pas que la douleur n'existe plus, mais elle est plus localisée et ne me réveille plus la nuit. Je ne dis pas qu'il n'y a plus aucune sensation de brûlure, mais c'est comme si l'effet nocif s'était atténué.

Je suis comme libérée de quelque chose qui me faisait du mal. J'ai l'impression que je vis plus "normalement" que je ne suis plus dans la souffrance et dans la fatigue.

Je ne peux qu'être dans la gratitude.

Même si cet état de libération ne devait pas durer, le fait de l'avoir connu est une véritable lumière pour moi.

Aucun commentaire: