jeudi 19 juillet 2007

Attendre...

La phrase "attends" est une des phrase que l'on utilise le plus avec les enfants. On ne peut pas toujours répondre à leur demande, et il faut bien qu'ils apprennent à "différer".

Je dois dire que les attentes pour les rayons me sont assez insupportables. Le traitement dure 5 minutes, disons 10, si on prend le temps d'attente dans la cabine et le temps de rehabillage.Depuis le début de cette première semaine les attentes ont été de 15 à 45 minutes. Si je suis convoquée à 12h, j'en sors à 13h. Et je trouve cela un peu disproportionné.

Je sais très bien que les techniciennes font ce qu'elles peuvent, qu'elle sont des horaires de fous, mais ces attentes m'atteignent d'une certaine manière. Elles créent un certain stress et je persiste à penser que le stress qui peut diminuer les défenses immunitaires, ne va pas dans le sens de la guérison.

Peut-être que ces attentes devraient être annoncées: cela devrait être "certes vous êtes convoquée pour une heure donnée, (très précise, d'ailleurs) mais compte tenu du fait que pour certains pateints c'est plus long que pour d'autres, que certaines techniciennes sont en vacances, alors, attendez vous à attendre parfois une demi heure avant d'être appelée". Je ne sais pas si cela aurait simplifié les choses, mais peut-être que oui.

Par ailleurs, quand on me dit: je vous prends dans 10 minutes et que les 10 minutes se tranforment en 30, j'ai aussi du mal. C'est tellement plus simple de dire que l'on a pris du retard. C'est gentil de la part de la technicienne de me dire qu'elle sait que je suis là, mais pourquoi ne pas "parler vrai" comme disait autefois Françoise Dolto?

Aujourd'hui, pour la quatrième séance, je pense avoir trouvé un moyen de ne pas m'énerver, j'aurais pu y penser plus tôt: maintenant, je préfère partir avec l'hypothèse du retard. Si je passe à l'heure, alors je m'en réjouirai. Donc mon idée, c'est simplement d'écouter de la musique avec un walkman. Cela me permettra de lire en même temps, mais aussi d'avoir un environnement sonore qui servira de "contenant" et me permettra de me sentir exister en tant que personne.

Certes le personnel est gentil et efficace, mais vu le nombre de personnes qui défilent chaque jour, et au fil des ans, il ne peut se nouer une relation "personnelle".

Je dois dire aussi que la technique de visualisation pendant les rayons -utiliser un petit bouclier pour protéger les cellules de bonne qualité puis pendant le temps du changement de côté de l'appareil, verser de l'eau douce pour régénérer ce qui peut l'être- cela me va bien. Et cela me permet aussi de retrouver un certain sens de l'humour avec cette activité psychique.

Cette visualisation me sert aussi dans la journée: avoir avec moi cet arrosoir qui permet aux cellules mortes de partir, aux cellules saines de se régénérer et à la peau en s'hydratant de lutter contre la brûlure.

Aucun commentaire: